Philosophie

Réunion Écoutourisme
est partenaire avec
les associations
de protection
de l'environnement

Réunion Ecotourisme est née de la volonté de préserver la nature exceptionnelle de l’île de La Réunion tout en permettant à cette destination de se faire connaître des touristes désireux de découvrir les richesses naturelles qu’elle renferme. Aussi, l’objectif n’est pas de devenir une grande entreprise par le nombre de touriste qu’elle fait venir sur l’île, mais garantir une qualité de prestation à des touristes respectueux de nos milieux naturels et de notre population. Nous sommes contre un développement touristique qui détruirait notre environnement naturel, priverait les réunionnais, au profit des touristes, de leurs ressources naturelles et folkloriserait notre culture.

Nous sommes une petite agence réceptive dont la vocation est de travailler en accord avec nos valeurs et notre éthique. Nous portons tout notre intérêt sur la préservation et la connaissance des milieux naturels de La Réunion. Notre engagement dans la société civile auprès des associations de protection de l’environnement correspond, en partie, à notre philosophie :

Nos 6 valeurs clés

Comprendre la Réunion

Parce que voyager c’est découvrir, s’imprégner, visiter, rencontrer, mais aussi comprendre les spécificités qui nous entourent, qui sont différentes de notre environnement. C’est pour cela que nous nous attachons tout particulièrement à l’interprétation, l’explication et l’information des touristes et visiteurs de La Réunion. Nous tentons d’apporter le maximum d’information, avec des guides spécialisés, afin que chacun puisse avoir une vision complète des milieux naturels visités, de la culture réunionnaise, des religions qui cohabitent sur cette petite île, de l’architecture qui témoigne du passé colonial, ... Mais nous voulons aussi apporter les informations sur les problématiques de l’île pour comprendre réellement les enjeux environnementaux et sociétal de La Réunion :

« Un tourisme conscient et éclairé»

Aussi, Réunion Ecotourisme fait la part belle aux « Pitons, Cirques et Remparts », inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial (UNESCO), par des sessions d’informations en vidéo-projection avant de découvrir ses richesses directement sur site, et ainsi profiter du côté majestueux des paysages.

Nous pensons qu’un visiteur qui comprend ce qu’il voit et ce qu’il ressent, vit une expérience plus enrichissante qui lui ouvrira les portes de la rencontre d’un pays et de sa population.

Limiter l’impact sur l’environnement

Un des objectifs de l’écotourisme est d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement. Bien que toute activité humaine ait un impact sur l’environnement, nous nous efforçons de réduire au maximum notre impact d’activité touristique.

Dans cette optique, toutes les activités que nous proposons sont pensées pour ne pas nuire à notre environnement. C’est pourquoi nous ne proposons pas d’activité motorisée et favorisons toutes celles qui sont écologiquement viables.

Nos circuits et nos produits touristiques sont proposés pour des petits groupes de 4 à 12 personnes au maximum (8 pour certains circuits). Un nombre réduit de participants diminue la pression exercée sur les milieux naturels lors des randonnées et des ballades dans la nature. Ainsi, l’interprétation faite sur les sentiers permet à l’ensemble du groupe de voir et d’entendre sans pour autant empiéter sur les milieux. De plus, les petits groupes ne demandent pas de grandes structures d’accueil qui sont des gros consommateurs d’énergie fossile et de ressources naturelles.

Aussi, la restauration se fait à partir de produits locaux dans sa grande majorité afin de favoriser une consommation moins impactant (pas d’importation) pour l’environnement.

Un élément essentiel pour limiter notre impact est de ramener nos déchets quand nous partons en randonnée car le transfert de ces déchets, depuis des lieux difficiles d’accès,   vers les centres de traitements est couteux économiquement et écologiquement. De plus, dans le cirque de Mafate ces déchets sont évacués par hélicoptère, ce qui cause de nombreux dégâts sur la faune survolée.

Enfin, dans la gestion de notre activité touristique, nous nous efforçons de limiter notre impact (tri sélectif, ampoule basse consommation, composteur, …), ce qui nous permet d’être en accord avec l’éthique écologique qui nous anime.

Financer et collaborer avec les associations de protection de l’environnement

« Un Tourisme engagé»

Les associations de protection de l’environnement constituent bien souvent le socle de la connaissance environnementale avant les organismes financés par l’Etat ou les collectivités. Elles sont généralement précurseurs au sein de la société civile en regroupant des scientifiques, techniciens, personnes engagées, et toutes autres personnes de bonnes volontés, dans le combat pour la connaissance et la défense de l’environnement.
C’est une des raisons qui pousse Réunion Ecotourisme à travailler avec eux pour l’activité de guidage. Cette collaboration, qui fait l’objet d’une convention, a aussi pour objet de leur permettre une activité rémunérée quand on connaît les difficultés financières dans lesquelles se retrouvent bon nombre d’associations.
Mais leurs connaissances de l’île et de ses spécificités, leurs expériences dues à leur ancienneté, leurs compréhensions des enjeux et leurs implications dans les projets locaux sont les premières raisons de notre partenariat avec les associations de protection de l’environnement.
Pour certaines associations, leur indépendance est une garantie d’un jugement objectif concernant la défense de l’environnement puisqu’il n’est pas conditionné par le politique et/ou l’économique.

En plus de collaborer avec les associations, nous les finançons en reversant 70€/pers sur les circuits que nous proposons.
Cette aide permet de financer des projets de protection ou de connaissance de la nature réunionnaise, en fonction du domaine d’activité de l’association.

Cet engagement auprès des associations de protection de l’environnement fait une de nos singularités en tant que réceptif à La Réunion. Par l’achat d’un séjour avec Réunion Ecotourisme, le touriste permet de financer des projets au sein des associations.

Compenser les émissions Carbone

Toujours dans l’optique de limiter notre impact sur l’environnement mais aussi pour que notre activité économique participe à la protection de la nature, Réunion Ecotourisme compense ses émissions de carbone (transport terrestre, hébergement, restauration) avec l’ONG Action Carbone. Cette compensation permet de financer des projets écologiques où l’environnement est menacé partout sur la planète.

Elle propose aux participants de compenser une partie, ou la totalité, de leur transport aérien avec Action Carbone (le trajet aérien est l’activité touristique qui émet le plus de Gaz à Effet de Serre).

Participer à la petite économie locale

Parce que nous voyons tous les jours les effets néfastes de la globalisation et de la mondialisation, Réunion Ecotourisme a choisi de travailler avec les petits prestataires de services locaux au lieu des grands groupes nationaux ou internationaux. Notre ambition est que les revenus liés au tourisme restent dans l’île et participent à faire vivre des petits entrepreneurs touristiques.

Pour ce faire, nous utilisons des hébergements en gîte (niveau 3 ou 4 épis) tenus par des locaux qui ont une sensibilité écologique. Cela permet aussi d’avoir un contact plus proche avec la population locale et de découvrir la culture et certaines traditions réunionnaises.

L’utilisation de produits locaux, plus de 80%, permet de faire vivre l’agriculture et l’économie réunionnaises. Les approvisionnements se font sur les marchés qui font vivre les producteurs de l’île et participent à lutter contre la main mise des grandes surfaces sur les denrées alimentaires.

En ce qui concerne le guidage, nous travaillons avec des prestataires locaux ou associations qui ont une bonne connaissance de l’île et une conscience écologique. Nous sommes contre le fait de faire venir des guides francophones ou anglophones pour des groupes de touristes en vacances à La Réunion. Et puis, qui mieux que les réunionnais et ceux qui vivent sur l’île pour parler et faire découvrir La Réunion.

Etre accompagné 24h/24 par un accompagnateur-guide réunionnais et des guides spécialisés

L’accompagnateur-guide est un réunionnais amoureux de son île et très engagé dans la protection de l’environnement. En accompagnant les touristes, il échange sur les problématiques environnementales de l’île, les projets auxquels nous devons rester attentifs, les erreurs dont nous devons tirer des leçons et tout ce qui concerne l’écologie à La Réunion.
Aussi, c’est lui qui se charge des sessions d’informations sur « Pitons, Cirques et Remparts », échange sur les us et coutumes réunionnaises et qui transmet sa passion pour son île.

Des guides spécialisés (ornithologue, naturaliste, …) interviennent tout au long des circuits et produits, pour apporter leurs connaissances spécifiques et pointues sur leur domaine de prédilection.

Transparence des prix

La qualité de nos circuits et leurs valeurs ajoutées se trouvent dans essentiellement dans la prestation d’accompagnement-guidage. Nous sommes convaincus que ce se sont par les explications et la compréhension que nous arriverons à sensibiliser, de façon durable et viable, les touristes sur les richesses de notre île et le besoin de les préserver.

Qui sommes nous ?

Votre accompagnateur-guide :

Je suis un amoureux de la nature et surtout quelqu’un d’investi depuis plusieurs années dans la défense de l’environnement au sein de la société civile.
Cet engagement se joint à l’amour que je porte à mon île et au désir de la préserver. Aussi, je milite pour un tourisme respectueux des milieux visités et qui participe à sa préservation. Mon engagement et une formation sur les milieux naturels de l’île, me procurent les connaissances pour accompagner et guider les touristes désireux de comprendre La Réunion. Mon combat pour l’écologie me donne la chance de sensibiliser les visiteurs sur les atteintes à l’environnement dans le département et nous permet d’échanger sur les choix et les pratiques à mener pour développer une conscience écologique à tous les niveaux.
Mes études (MBA en Tourisme) me donnent les compétences professionnelles pour assurer, aux touristes, les garanties nécessaires au bon déroulement de leurs séjours et le respect de tous les aspects réglementaires.
Par le biais de Réunion Ecotourisme, je transmets ma culture créole, mes connaissances de l’île et mon engagement pour l’environnement, en toute convivialité.

Fabricant de circuit écotouristique :

Réunion Ecotourisme est une agence réceptive, c’est à dire qu’elle prend les touristes en charge pendant toute la durée du séjour à La Réunion (garant du bon déroulement). Elle conçoit les programmes des séjours en prenant en compte :

  • les capacités de charge des différents sites touristiques (pour ne pas surexploiter certains sites et ainsi les détériorer).
  • l’intérêt des visites et excursions autre qu’esthétique (l’intérêt d’un milieu naturel ne se mesure pas uniquement à son apparence mais à sa rareté, sa spécificité, …).
  • la possibilité de faire découvrir l’île d’une façon différente que celle proposé généralement (il n’y a pas que la carte postale !).
  • la réflexion sur la culture réunionnaise pour éviter toute folklorisation de nos traditions.
  • les retombées économiques pour l’île et les réunionnais.
  • les spécialistes (guides) des thèmes ou de milieux naturels visités.
  • les produits locaux et de saison pour l’élaboration du parcours gourmant.
  • les activités non-motorisées pour émettre le moins possible de GES.

« Nous ne sommes pas des assembleurs qui juxtaposent des prestations touristiques déjà existantes. Nous créons des prestations en adéquation avec l’intérêt de ce que nous voulons faire découvrir et de ce que nous sommes. »

Il est impossible de tout découvrir en un seul voyage, alors l’objectif est d’apporter une réelle compréhension de La Réunion et de ses spécificités.

Membre de VVE :

L’association créée par des professionnels du tourisme en association avec des Voyageurs, elle se caractérise par le fait que les voyageurs, les premiers concernés par le tourisme alternatif (solidaire, responsable, équitable), sont enfin admis de plein droit à s’informer et s’exprimer sur le sujet!

Ses principales missions sont entre autres:

  • D’informer les Voyageurs de manière objective, sans défendre les intérêts de voyagistes, sur le tourisme durable et éco-responsable.
  • De faire valoir le droit de tous les intervenants, professionnels du tourisme, salariés ou indépendants qu’ils proviennent de Pays du Nord (émetteurs et récepteurs) ou de Pays du Sud.
  • Oeuvrer à ce que le tourisme durable ne serve pas d’alibi à des pratiques qui ne soient pas véritablement éco-responsables.

Pour parvenir à ces objectifs et anticiper toute tentative de récupération, l’association exclue de fait l’entrée de voyagistes en tant que personnes morales au Conseil d’Administration et souhaite garantir en son sein l’équilibre de ses différents composantes: Voyageurs, universitaires, employés du tourisme, représentants de voyagistes éco-responsables, indépendants, du Nord comme du Sud…

La Charte des Voyagistes éco-responsables 

La Charte des Voyageurs éco-responsables

 

Ecotourisme

 

« Le tourisme égoïste, passif et consommateur, n’est plus de mise. Désormais, nous n’avons plus d’autres choix que de faire très attention à l’impact de nos actions sur l’environnement. » Sylvie Blangy

 

Aucun individu sensé ne peut ne peut plus se permettre aujourd’hui de rester indifférent au sort des hommes qu’il rencontre ou terres qu’il traverse. Chacun de nous s’est un jour interrogé sur les effets de son passage sur la faune et la flore, que l’on se trouve sur un sentier de montagne, en forêt ou dans un lagon. Qui n’a pas constaté avec effroi les conséquences de la surfréquentation des littoraux ? Pesté contre les déchets abandonnés n’importe où, sans souci de la pollution engendrée ? Ou contre le sort réservé aux populations locales dans les régions touristiques ? 

Quelle que soit les tendances actuelles, l’environnement se trouve désormais placé de fait au coeur des grands enjeux touristiques. D’une part, l’eau, l’air, les écosystèmes en général sont autant de biens naturels directement ou indirectement consommés par les touristes. D’autres part, les patrimoines paysagers et culturels servent souvent de support de « rêve » touristique et se trouvent ainsi propulsés sur la ligne de front entre tourisme et environnement. 

Plus que tout autre chose, le partage sera la valeur centrale de cette nouvelle manière de voyager. Un partage de la nature avec les générations à venir, un partage des retombées économiques avec les locaux mais aussi le partage des connaissances et des cultures.

Le concept d’écotourisme est né d’une prise de conscience générale de la nécessité de préserver les ressources naturelles. L’essor des médias a contribué à la diffusion auprès du grand public des risques environnementaux, qui menacent l’équilibre planétaire, et de la fragilité des écosystèmes ; ainsi est né un intérêt grandissant pour l’écologie. La préoccupation croissante pour l’état de la planète a été déterminante dans l’émergence d’un tourisme tourné vers la découverte de sites dotés d’un fort patrimoine naturel. Le terme d’écotourisme provient de la contraction des mots écologie et tourisme désignant un tourisme étroitement lié à l’environnement. La principale motivation dans la pratique de l’écotourisme est d’observer et d’apprécier les espaces naturelles mais aussi les cultures traditionnelles qui leur sont associées.

Aujourd’hui considérer comme une alternative durable au tourisme de masse, l’écotourisme s’engage dans le développement durable en favorisant la création d’emploi au sein de la population locale et en limitant les impacts environnementaux. L’idée principale est de faire bénéficier les populations rurales les plus défavorisées de la mise en valeur de la nature. L’écotouriste, en visitant les aires protégées, contribue ainsi au dynamisme du secteur touristique et au développement économique local tout en encourageant les gouvernements à protéger et à valoriser leur patrimoine naturel et culturel. L’écotourisme aspire également à sensibiliser à la fois les touristes et les populations locales à la nécessité de préserver l’environnement pour qu’ils acquièrent une véritable conscience écologique et ainsi, favoriser un comportement plus responsable chez ses participants. De ce fait, ce tourisme est généralement pratiqué en petit groupe ce qui permet de limiter les impacts négatifs sur les zones visitées et d’autres part de favoriser une meilleure écoute entre les participants et ainsi bonifier le travail d’interprétation.

Les métaprincipes structurant de l’écotourisme :

1.     La valorisation de la conservation de l’environnement

2.     La contribution équitable au développement économique

3.     La prise en compte et réponse aux besoins des communautés hôtes

4.     La génération d’une expérience touristique nouvelle, authentique et responsable

Un tourisme authentique, responsable et solidaire peut-il porter les germes d’un changement significatif dans la façon de penser et de faire le tourisme, voire le développement durable et viable des individus, des territoires et des communautés ?

Ces circuits sont centrès sur la découverte de la nature et de la culture de La Réunion, car une destination c'est aussi, et surtout, la population qui la compose.

 

Birdwatching :

Le birdwatching est l’observation des oiseaux à l’œil nu, avec des jumelles, des lunettes, … Plus généralement, les amateurs ainsi que les professionnels de l’ornithologie préfèrent l’utilisation de l’appareil photo pour immortaliser ces instants de « symbiose » avec la nature et participer à la connaissance scientifique en remplissant, avec d’autres informations, les bases de données de site internet participatif.

Pour voir les oiseaux, il faut apprendre à observer. Choisir le bon moment pour sortir, chercher l'oiseau dans le paysage et être attentif au moindre cri sont les principes de base de l'ornithologie de terrain. Cela s'apprend, dans les livres mais surtout sur le terrain, seul ou en compagnie d'ornithologues plus expérimentés.

Les circuits birdwatching sont des séjours de découverte en partenariat étroit avec des guides ornithologues, forts d’une expérience terrain et passionnés d’une nature authentique.

 

Naturaliste :

Cette thématique consiste à organiser de séjours pour observer la faune et la flore, découvrir les milieux naturels protégés et comprendre les écosystèmes grâce aux connaissances scientifiques des différentes disciplines naturalistes.

Les circuits naturalistes sont guidés par des naturalistes amateurs ou professionnels (écologue, naturaliste, ornithologue, …) qui sont les spécialistes à La Réunion de leurs domaines respectifs. Ils vont plus loin dans la connaissance de la nature que les séjours écotourisme : ce sont des séjours quasi scientifique !

 

REUNION ECOTOURISME  EURL au capital de 7800 € - RCS SAINT-DENIS SIRET 530 390 103 00014  - Siège social : 160, ruelle de la poste 97440 Saint-André
Assurance Responsabilité Civil Professionnel HISCOX (HA RCP0224286) - Garantie Financière APS - Immatriculation Atout France IM974120003